Agoraphobie et anxiété sociale : quelles solutions naturelles ?

L’agoraphobie et l’anxiété sociale sont des troubles qui peuvent quand ils ne sont pas pris en charge impactés négativement la vie des personnes qui en souffrent.

Pour en venir à bout, plusieurs traitements médicamenteux sont prescrits par mes spécialistes. Toutefois, il existe également des solutions naturelles qui peuvent au même titre que les médicaments donner satisfaction.

Quelles sont donc ces solutions ?

Agoraphobie et anxiété sociale quelles solutions naturelles

La sophrologie

Que l’on souffre d’agoraphobie ou d’anxiété sociale, il devient très compliqué de se relaxer.

Pour calmer les symptômes liés à ces troubles et baisser les risques de crise, il est important d’intégrer des techniques de relaxation.

Certaines vous sont d’ailleurs apprises au cours des séances de sophrologie.

Dans la pratique, ces techniques garantissent un meilleur contrôle des pensées et des réactions.

La sophrologie apprend à l’individu à être plus conscient des réactions de son corps et de son cerveau face aux situations de stress.

L’objectif de cette méthode est de fournir au patient les outils nécessaires afin qu’il soit en mesure de les appliquer au quotidien.

De cette façon, il pourra plus facilement faire face aux situations difficiles.

La sophrologie aide entre autres, à diminuer les problèmes d’anxiété, qui ont un impact direct sur les troubles paniques.

Il est possible d’avoir plus d’infos sur lavoixdunord.fr, à ce sujet.

L’hypnothérapie

Cette technique se base sur le pouvoir de la suggestion afin de changer les pensées du patient.

Le recours à l’hypnose favorise la réduction de l’activité de la partie consciente de l’esprit.

Elle stimule en même temps, le subconscient qui est plus ouvert aux suggestions.

Avec cette technique, il est ainsi possible de modifier les pensées d’un patient afin qu’il réussisse à percevoir les choses sous un angle positif.

Ce qui va donc influer sur son comportement.

De manière générale, L’hypnothérapie cherche à changer des habitudes ainsi que des réactions négatives par des pensées et des actes plus appropriées à toute situation.

Dans le cas de troubles anxieux tels que l’agoraphobie et l’anxiété sociale, ce remède aide à lutter contre la peur irrationnelle des espaces publics ou des autres.

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

Elle est une des meilleures thérapies contre des troubles anxieux notamment l’agoraphobie.

Son objectif est de changer les pensées ainsi que les comportements qui posent problème chez l’individu atteint.

Elle les remplace alors par des pensées et des réactions normales et adaptées à la réalité.

Le spécialiste accompagne donc la personne avec des séances de relaxation afin de l’aider à chasser les crises de manière progressive. Pour cela, il met en place des situations habituellement anxiogènes chez le patient.

D’autres remèdes naturels

Il est aussi possible de traiter naturellement ces troubles anxieux.

Toutefois, ces remèdes doivent accompagner une prise en charge psychologique si nécessaire.

On peut donc recourir à l’homéopathie à travers des plantes comme :

  • la valériane,
  • la passiflore,
  • ou l’aubépine.

Il faut ajouter à cette liste, l’Argentum Nutricum qui est très efficace contre les signes physiques des troubles anxieux.

Ensuite, les infusions de camomille et de thé vert ont un effet bénéfique pour le cerveau d’un individu sujet à des troubles anxieux.

De ce fait, si vous traversez des périodes d’anxiété, préparez-vous une tasse de camomille ou consommez quelques gouttes d’huile essentielle.

Ces breuvages naturels ont un effet très apaisant.

Cela va de même pour le thé vert qui a une grande capacité à baisser le rythme cardiaque en période d’anxiété.

Enfin, il est recommandé de pratiquer un exercice physique régulièrement.

Le sport est un antidépresseur très efficace.

Il aide à chasser les idées négatives et booste le moral.

En somme, il est bel et bien possible de venir à bout de l’agoraphobie et de l’anxiété sociale de façon naturelle.

Il vous suffit d’opter pour la méthode qui vous semble la plus appropriée et de l’intégrer dans vos habitudes quotidiennes.

Si vous en avez la possibilité, avec l’accord de votre thérapeute, vous pouvez y associer des traitements médicamenteux.


Articles connexes :

Comment s’auto-hypnotiser pour ne plus avoir peur en public ?

Déblocage du diaphragme : solution anti-timidité ?